samedi 5 mai 2018

Début 2018...

Après avoir bourlingué tout l’automne, on a ressenti le besoin de se poser un peu chez nous en Provence… Une petite remise en forme semblait nécessaire car les trips bien que démentiels sont souvent fatigants, je les vis à 200 à l’heure pour profiter de tous les instants !!
C’est « Treblinka Directe » qui signe ma 1ère croix de l’hiver. Il y a déjà presque 10 ans de ça, on avait fait une belle session Cimaï avec Gé et j’avais pu « cocher » une belle trilogie en 8b : « Treblinka », « Sortilèges » et « Les Sucettes », j’étais ravie mais pour moi, la ligne vraiment majeure de cette falaise, celle qui attire le regard, c’est « La directe de Treblinka » équipée par Denis Garnier en 1989. Après ces quelques réalisations, j’étais allée faire un tour dans cette ligne… La désillusion… Était-ce un mauvais jour ? Faisait-il trop chaud ?… Quoi qu’il en soit, j’avais trouvé ça vraiment trop dur pour une réalisation rapide… Et je m’étais dit qu’il fallait être plus forte… Le temps a passé, j’avais toujours cette voie dans un petit coin de ma tête mais jamais trop de copains pour y mettre des runs car nous étions tous occupés à d’autres projets… Du coup, je n’y suis jamais retournée. C’est Carole (Palmier) qui m’a proposé cette destination et Amandine (Loury) qui est surmotivée pour rendre visite à cette voie, d’autant plus que Manu (Lopez) sera là, il vient de l’enchaîner et a de nombreuses méthodes à nous vendre !!! Bingo, je m’inscris à la sortie, et ce petit covoiturage fait de 3 filles pour aller en falaise n’est pas classique, ça change et tant mieux. Je fais une 1ère montée express juste pour poser un devis et là, je sens que ça peut faire vite. Dès mon 1er essai, je tombe au crux car mal calée, je finis donc ma journée à peaufiner les méthodes… On replanifie une journée dedans, cette fois-ci je mets cash un run, une alerte à un doigt me fait stopper à la 3éme dégaine mais rien de grave, je repars et enchaîne la suite… J’ai bien peur d’avoir fait une bêtise en cramant un grand nombre de mes cartouches… Un bon repos plus tard, j’y retourne passe le crux du bas, rame un peu en rési par-rapport à l’essai précédant mais arrive au bon repos, je doute un peu pour les derniers mouv mais ma récup est bonne et ça le fait !! “Treblinka directe” comme je l’ai toujours appelée s’appelle en fait « Polémiques » et je ne l’ai appris que vendredi dernier en regardant le topo, C’est une voie plutôt physique et conti, les prises ne sont jamais trop microscopiques… L’effort qu’elle requiert avec parfois des mauvais repos à gestion est vraiment sympa, et puis c’est dur dès que tu lèves ton second pied du sol et tu peux tomber le nez sous le relais, il ne faut rien lâcher ! J’ai adoré ! 
Ensuite je profite de la forme du moment pour valider une voie en 8c nommée « Darwin… » que j’avais laissé de côté non loin de la maison… =) Et ce, avant de se confronter à un beau chat noir !!! Notre objectif : travailler une voie qui nous pose problème !!! A ce petit jeu, je choisis comme lieu : Buoux et comme voie : « La Rose et le Vampire » 8b et sa suite « La Secte » 8a+ pour un total en 8b+ qui se nomme « La Rage de Vivre ». Pour moi cette 2éme longueur donne toute sa dimension à « La Rose » qui ne m’avait jamais trop motivé… La seconde partie « La Secte » est juste majeure, je l’enchaîne assez rapidement et de nombreuse fois pour être sûr de la réussir le jour où je passerai le bas… Mais en cet hiver 2018 ce jour n’arrivera pas !! « La Rose » est pour moi un vrai défi que je n’arrive pas encore à relever…
J’ai toujours eu du mal à m’entêter dans une voie, c’est pourquoi lorsque j’essayai « La Rose » j’en ai profité pour visiter ces voisines histoire de varier ma grimpe. J’enchaîne l’incroyable voie taillée « Tabou Zizi » 8b !! Alors que je grimpais dedans, je me rassurai en me disait « ça tire, c’est bon pour la Rose !! » Un pur exercice d’entrainement, à part ça j’aurai du mal à conseiller cette voie !!! A contrario j’ai adoré sa voisine « Graton Labeur intégral » 8b : une 1ère partie en 8a+ bien bloc et ensuite une envolée jusqu’en haut majeure…
Puis nous avions envie de changement, Guillaume Lebret nous avait dit que « Les Grandes Bouches du Rhône » à Seynes était une belle voie et il avait raison. Nous décidons de lui rendre visite, la voie s’avère réalisable rapidement et le 1er essai a failli être le bon !! C’est une voie que je conseille, Seynes est une falaise ou parfois chef œuvre et voie taillée/sikatée ce mélange, ce 8c+ fait partie des voies naturelles =) Avis aux amateurs de petites arquées qui se régaleront dans cette ligne notamment sur les nombreux serrés de « cacagnolais »*
*expression signifiant de petites boulettes !!
Enfin 2 belles croix racontéespar Mister Gé :
« En ce moment, nous sommes raccord avec Flo, les projets tombent en même temps !! ‘’ La ligne claire ‘’ 8c+ pour Flo et « Super Crackinette » 9a+ pour moi =).
Et on peut dire qu’on s’est bien donné car on avait quelques contraintes temps!!!
Super Crackinette, la nouvelle star de Saint Léger… Je l’ai essayé l’année dernière et ce, pendant quelques séances, j’ai tout de suite compris qu’elle était taillée pour moi, malheureusement la chaleur s’en ait mêlé, j’ai lâché l’affaire et je lui ai donné rdv l’hiver suivant !!!
2018… Après la croix express à Seynes « Les Grandes Bouches du Rhône » 8c+, il était temps d’aller se frotter à cette King line. J’ai pris un bon départ car dès mon premier essai, je tombe à quelques mouvs de la fin, YAAGAA !!! Ça va pas trainer =) Enfin ça c’était au début car finalement je passe 4 jours à tomber au même endroit, avant de m’apercevoir que  je m’enlisais dans une méthode bidon !! 
Je repart de Saint léger un peu déçu, croyant être passé à côté car désormais notre planning est bien chargé et ne nous laisse pas beaucoup de temps… Chaque jour compte !!! Flo, quant à elle, essai « La ligne claire » un solide 8c+, malheureusement pas mal de prises sont mouillées, il va falloir être patient et surtout prier pour qu’il ne pleuve pas trop. Ses progrès sont rapides et laissent entrevoir un enchainement… Dément ça va faire =)
1800km plus tard... Et oui, lorsqu’un pote d’enfance se marie, difficile de ne pas être présent et un aller-retour en fourgon pour fêter ça sur l’île d’Oléron, c’est à la fois dément mais fatiguant !!! De retour à St Léger nous voici donc devant nos projets respectifs, le foie un peu malmené, nous mettons chacun un super essai, incroyable !!! Flo tombe sous le relais malgré des prises encore mouillées, quant  à moi le dernier mouv dure ne se laissera pas faire… 
Avec le sentiment d’avoir loupé le créneau, nous rentrons sur Aix et cette fois la contrainte est de taille : mon dentiste m’enlève la sagesse !!! Mais il nous reste la possibilité de grimper encore 2 jours avant notre rush ouverture et c’est la tête encore un peu embrumé que nous remettons le couvert !! Pour moi, un seul essai suffira pour clipper le relais de « Super Crackinette », OUF !!! Quant à Flo, c’est le lendemain que la réussite sera a rendez-vous après un journée à guetter les conditions et un beau combat, elle finalise cette king line =) 
« Super Crackinette » est pour moi l’une des plus jolie voie de Saint Léger avec du super caillou. J’adore le tout : elle est perchée sur sa petite vire avec vue sur le Toulourenc, là où le vent s’engouffre si généreusement… Pour le style c’est de la rési pure assez basique, il s’agit de 2 sections entrecoupées d’une micro décontraction. J’avais déjà fait la fin il y a de ça quelques années, un belle 1ère, un 8c qui a été un peu oublié d’ailleurs, pourtant c’est franchement un caillou de rêve !!! Merci Laurent Triay. Il ne restait plus qu’à la finaliser avec la directe équipée par Quentin Chastagnier quelques années plus tard, ce qui rajoute un départ en 8c+. Pour la cotation, au vue des 2 loustiques : Alex Megos et Adam Ondra qui l’ont répété avant moi, rien à dire !!! D’ailleurs un grand Bravo à Adam Ondra avec ce flash magistral, c’est beau ce qu’il fait pour notre sport, c’est fascinant cette rigueur qu’il a, attendre, observer, se projeter, réaliser… Chapeau bas =) !!! 
 Pour finir Flo  nous décrit en quelques mots « la ligne claire » : « C’est une voie dure du début à la fin, il n’y a quasi pas de passages faciles… La voie se compose de 3 sections rési ; à mon avis la 1ère est la plus intense avec de bons mouvements de blocs et un 3éme clip bien retord!!! Ensuite la 2nde est pour moi la plus facile mais elle m’a pourtant toujours malmené et m’a demandé des placements optimums et de l’engagement. Enfin la 3éme est extrêmement résistante avec plus d’une vingtaine de mouvements durs qui s’enchaînent et il n’est pas impossible de tomber avec les coudes lévés jusqu’aux oreilles, le nez sous le relais !!! C’est un enchaînement intense et un effort éreintant !!! J’ai adoré m’employer dans cette ligne car aucun mouvement n’était gagné et bien sûr je suis  ravie de lui avoir clipper le relais =) » »
Et pour finir une session à Mouriès, pour remettre les pendules à l’heure !!! Mouriès c’est dur !!! Et pourtant j’adore les voies « tricky » nous enchainons difficilement quelques classique mais ça nous fait les pieds et c’est tellement beau de se faire secouer !!! Gé s’offre le loisirs de faire « Fleur de Rocaille » à vue et moi qui la flash juste derrière…
Voilou maintenant place au boulot d’ouverture…

mercredi 2 mai 2018

Fin d'année 2017, 2 ambiances bien différentes avec l'Angleterre puis la Turquie



UK PETZL Tour, je me faisait une joie de découvrir l’Angleterre, ce trip nous aura donné un bon aperçu et un prochain est programmé pour cette fin d’été 2018… Tout d’abord un grand Merci aux Anglais qui nous ont chouchouté que ce soit l’accueil chaleureux, la grimpe, la restauration ou encore le logement, Merci à eux pour la réussite de ce trip…
 C’est donc en compagnie de la caravane Petzl et Fouche aux manettes que le « tour bus » du team Petzl suit le mouvement… 
Après une halte à Bleau, nous traversons la Manche pour rejoindre Londres et sa salle complétement délire du « Castle », un endroit hors du commun, très British !!! Un vrai labyrinthe et des zones de grimpe à tous les étages !!! S’en suit une halte au Peak District par une journée de collante incroyable où nous nous frottons à quelques high balls… 
 
Ensuite nous allons à la rencontre de l’historique salle de Shieffeld «The Foundry» un vrai musée !!! La transition sera radicale avec une séance de bloc toute récente près de Manchester munie des dernières prises à la mode, des derniers outils de training à l’étage dont le « beast maker » et des pans dédié aux boucles de rési…
On enchaîne sur la très haute salle de Kendal avec un mur de plus de 22m, c’est incroyablement haut pour de la résine et dément pour les futurs essais en falaise !!!
Nous finirons la grimpe anglaise avec des couennes à « Malham », un site intéressant plus conventionnel où nous avons passé une super journée ensoleillée.

 Enfin nous poserons la caravane dans le très célèbre festival de montagne de Kendal et nous clôturons ce trip par une belle balade au Lake District…

Un trip excellent qui nous a mis l’eau à la bouche… Peak District, Pembroke et autres falaises Anglaise, je te dis à bientôt !!!




Datça c’est simple, c’est le bout d’une péninsule Turque, un p’tit bout du monde où se trouve une bourgeade Datça en bord de mer où il fait bon vivre…
 Rien ne manque à Dtaça, du thé Turque sur le port, au kebab ou poisson grillé au restaurant avec les pieds dans l’eau ou pas, à la petite bière de fin de journée sur une terrasse… Un lieu idéal pour les vacances, d’ailleurs les Turques sont toujours un des peuples les plus accueillants que je connaisse.
Niveau grimpe nous avons grimpé qu’au secteur principal, quel secteur !! Forcément les colonnettes sont à l’honneur et si tu grimpe entre 7a et 8b+, tu devrais trouver ton bonheur !!! Enjoy !!!